Accueil du site de l'Institut Supérieur des Métiers

Avec le soutien de :

MEIEDGCIS
Retour a l’Accueil > Nos études > Liste des études

Études réalisées par l'Institut Supérieur des Métiers

L’ISM a développé une forte expertise en matière d’étude sur l’artisanat et la petite entreprise, que ce soit sous la forme d’enquêtes ou de travaux de recherche conduits en partenariat avec l’université. L’institut intervient ainsi sur tous les sujets qui lui sont confiés par la Direction Générale des Entreprises et les acteurs et organisations en charge du développement économique :

- Caractérisation du comportement des TPE en matière entrepreneuriale, d’innovation, de gestion, de commercialisation ou d’organisation, et analyse de leurs besoins d'accompagnement ;
- Analyse prospective des évolutions sectorielles et de l'emploi ;
- Evaluation des politiques d'accompagnement des entreprises.

L’objectif est de fournir des instruments d’analyse pertinents au niveau national et territorial, dans un secteur d’activités multiples en pleine évolution.
Les travaux sont publiés dans le cadre de deux collections :

- "Focus, Synthèse et chiffres clés" : cette collection propose des synthèses documentaires et statistiques sur des thèmes d'actualité économique
- "Etudes et Recherches" : les études publiées dans ce cadre sont issues de travaux d'enquêtes quantitatives et qualitatives approfondies.
 



Entreprises, emplois et métiers de l'artisanat (Auvergne-Rhône-Alpes)




En région Auvergne-Rhône-Alpes, près de deux entreprises sur trois du secteur marchand (64 %) relèvent des secteurs de proximité, un poids conforme à la moyenne nationale. 337 360 entreprises artisanales, commerciales et libérales sont dénombrées, dont 197 400 pour le périmètre « artisanat, commerce alimentaire et hôtellerie-restauration » et 139 900 entreprises libérales.


 

Entreprises, emplois et métiers de l'artisanat (Bretagne)




En 2015, 66 600 entreprises des secteurs de proximité (hors professions libérales) sont actives en Bretagne, soit près de 2 entreprises sur 5 du secteur marchand breton, un emploi salarié sur 8 et plus d’un apprenti sur 2. Ce tissu d’entreprises s’est densifié depuis 2005 de près d’un tiers, grâce à une croissance importante des immatriculations (un seul secteur échappe à ce phénomène : l’hôtellerie-restauration, avec un nombre d’entreprises en baisse dans l’hôtellerie et les débits de boissons). Ce tissu se distingue également au plan national par la pérennisation de plusieurs pôles de spécialisation sectoriels et des savoir-faire associés, comme la poissonnerie, la biscuiterie, la meunerie, l’extraction de pierres ornementales, la fabrication d'engrais et de machines agricoles, la réparation navale ou la facture instrumentale.


 

Enquête sur l’action économique des intercommunalités : priorités, moyens d’action et bonnes pratiques




L’Institut Supérieur des Métiers reconduit en 2009, en partenariat avec l’Assemblée des Communautés de France, l’enquête réalisée en 2005 sur l’action économique des intercommunalités. Le thème de l’étude porte sur la mise en œuvre de la compétence « développement économique » des intercommunalités, laquelle comprend la création, l’aménagement, l’entretien et la gestion de zones d’activité industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, portuaire ou aéroportuaire qui son d’intérêt communautaire ; les actions de développement économique d’intérêt communautaire.