Une offre de formations "sur mesure"

Un public cible : les responsables et élus d'organisations socio-professionnelles

L’Institut Supérieur des Métiers est le centre de formation « historique » à qui les principales organisations socio-professionnelles de la petite entreprise ont confié depuis 30 ans la formation de leurs responsables et élus. L’objectif est de préparer les élus de ces organisations à leur mandat de représentation, de promotion et de défense de leur secteur, cela dans le cadre de formations « intra », construites « sur mesure ».

L’élu d’organisation professionnelle a pour missions d’animer, de représenter, de défendre le(s) secteur(s) qui le mandate(nt), de promouvoir son organisation, de satisfaire les adhérents par des mesures répondant aux grands enjeux du secteur, de négocier avec divers partenaires… tout en s’informant et en travaillant particulièrement certains domaines spécialisés sur lesquels il s’engage dans une voie d’expertise. 

Notre démarche

1) Analyser les missions des élus et les besoins de formation

Toute organisation souhaitant mettre en place un dispositif de préparation et de perfectionnement des élus à l’exercice de leurs missions peut solliciter l’Institut Supérieur des Métiers, cette demande faisant d’abord l’objet d’un diagnostic personnalisé préalable. L’ISM s’appuie pour ce faire sur sa connaissance des missions confiées aux élus, des environnements dans lesquels ces missions sont exercées, mais aussi sur son expertise de la petite entreprise. Globalement, les missions des élus tendent à se diversifier, du fait de la multiplication des acteurs du développement économique, social, territorial, mais aussi des services et soutiens variés à apporter aux entreprises. Les principales fonctions de l’élu socio-professionnel :

2) Construire le programme de formation

L’évolution des missions confiées aux élus implique des niveaux d’expertise et de compétences accrus. Les programmes de formation sont construits « à la carte », en concertation étroite avec les organisations commanditaires.

Les formations visent généralement l’acquisition de compétences interdépendantes et complémentaires :

– la capacité à interagir avec les acteurs de l’environnement économique et social, par une compréhension globale des institutions et des systèmes d’acteurs

– la capacité à proposer, convaincre, par l’acquisition de connaissances spécialisées sur les enjeux économiques et sociaux ; 

A ces compétences de fond s’ajoutent des besoins en compétences transverses, mais aussi en management et en communication.

3) Organiser, animer les formations

L’Institut Supérieur des métiers prend en charge l’organisation logistique des formations, selon les souhaits exprimés par les organisations commanditaires.

– Planification

– Organisation, en présentiel ou en distanciel, dans les locaux de l’ISM ou en session décentralisée, au plus près des élus formés.

– Mobilisation des financements (l’ISM bénéficie d’une subrogation de différents financeurs)

– Animation des formations par des intervenants experts du monde et des secteurs de la petite entreprise, en capacité d’adapter les messages, exercices, mises en situation… au profil des élus, à la spécificité de leur mission et aux enjeux des métiers.

4) Evaluer les formations

Les formations mises en œuvre font l’objet d’une évaluation :

– par les organisations commanditaires, à travers un dialogue constant qui permet d’adapter « au fil de l’eau » les formations en tenant compte des retours d’expérience, de l’actualité et des évolutions de l’environnement. Une évaluation globale des dispositifs de formation construits est également réalisée au terme de trois ans de fonctionnement.

– par les élus/auditeurs des formations, à travers un questionnaire de satisfaction et de mesure des acquis de compétences. 

VOTRE CONTACT : Mme Bandel Kane Niang, chargée de mission

b.k.niang@infometiers.org Tel : 06 08 81 04 83 – 09 83 60 58 60

Déclaration d'activité de l'organisme de formation N°11.75.36155.75

Convention de subrogation